Gagnez des places pour le concert de Francesco Tristano le 15 janvier au Café de la Danse


Francesco Tristano est un génie du piano, il transgresse les genres et joue une musique plus techno que classique ou jazz. Son 2è album, Idiosynkrasia, sorti fin 2010, a été enregistré dans l’un des fiefs de la techno de Detroit : le studio Planet E de Carl Craig.
Témoignage d’une conception extra-large de la musique, on a notamment pu lire dans Magic “Sur “Idiosynkrasia”, le virtuose finit d’exploiter les possibilités de son instrument avec une maîtrise époustouflante.”

Il viendra présenter cet album en live le samedi 15 janvier au Café de la Danse (à Paris), à cette occasion nous avons 2 x 2 places à vous faire gagner.

Pour gagner, dîtes-nous en quelques mots vers quels cieux vous transporte la musique de Francesco quand vous l’écoutez. Vous avez jusqu’à jeudi (le 13 janvier) soir pour répondre et les gagnants seront prévenus vendredi matin par e-mail !

C’est Arandel, autre perle musicale signée sur le label InFiné, qui ouvrira la soirée et donnera le ton, entre techno et électronica, dans son cas sans samplers ni sons de synthèse.

Comments

  1. Francesco Tristano produit une techno tranchée, envoutante parfois cosmique. En tout cas, cette dernière et quoi qu’il arrive très entrainante !

  2. Je viens de découvrir cet artiste, et j’aime bien ses compositions… planantes, parfaite pour se relaxer ou au contraire se concentrer.

    Il rappelle un peu Orbital pour la partie techno🙂

  3. Francesco Tristano, c’est un peu comme si Dieu avait décidé de mandater un être humain pour lui faire de nouveaux cantiques. En bref, c’est fou, plein de grâce, unique et ça fait tout simplement plaisir.

  4. Francesco Tristano et Arandel sur une même scène, c’est comme si Beethoven et Mozart sous perfusion électronique étaient réunis pour un soir dans le magique café de la danse. Une poésie rythmique matinée de boucles de piano envoutante.

  5. Ou que je sois, dès que j’entends ta douce musique Francesco (que j’ai toujours sur moi), je ne peux m’empêcher de fermer les yeux et commencer à balancer mon corps. Puis elle commence à me prendre au ventre, et ma main se met à battre le rythme toute seule. Lorsque j’ouvre les yeux, je suis à nouveau dans ce monde terrible… mais il me parait plus poétique.

    Le piano est mon moyen d’expression depuis toujours, et l’électro ma passion depuis de nombreuses années déjà. Tu as tout simplement créé la musique que j’avais toujours attendue. Mélanger ces deux styles ne relève pas de l’avant-gardisme, c’est du génie. Seul, avec Augang ou accompagnant Carl Cox, tu est mon artiste préféré.

    Merci Francesco