Nouveau Design : Spotify se revêt de noir !

Nouveau Design : Spotify se revêt de noir !

Spotify lance aujourd’hui sa nouvelle version totalement relookée. Redécouvrez un Spotify vêtu de noir, arborant une typographie arrondie et rafraîchie ainsi qu’une nouvelle forme d’iconographie. Votre plateforme musicale n’a jamais été aussi design.

Mais nous n’avons pas seulement amélioré le design de Spotify. Nous savons à quel point vous adorez vos playlists mais vous cherchez constamment à améliorer la gestion et l’organisation de votre bibliothèque musicale. C’est pourquoi Spotify lance aujourd’hui « Ma Musique», qui vous aide à sauvegarder, organiser et parcourir votre musique préférée comme vous le souhaitez. Tout cela au même endroit et sur toutes les plateformes.

Construire votre propre bibliothèque musicale n’a jamais été aussi facile.

  • Le contenu au centre. Notre nouveau design rend l’accès à votre musique plus facile et plus intuitif. Le nouveau thème sombre et l’interface épurée subliment vos contenus musicaux.
  • « Ma Musique ». Un nouveau moyen de retrouver et sauvegarder vos musiques préférées. Que cela soit un album, un artiste ou un morceau, vous pouvez désormais les sauvegarder au sein de votre bibliothèque « Ma Musique » en un seul clic. Vous retrouverez également dans cette section toutes les playlists que vous avez créées.
  • Nous savons que vous allez l’adorer. Pour cette nouvelle interface, nous avons vraiment prêté attention à vos réactions et vos commentaires. Vous souhaitiez une interface plus sombre ? – La voici.

Nous avons également amélioré l’onglet Parcourir, pour vous donner accès à un contenu mieux localisé et plus pertinent. Que vous soyez à la recherche d’une chanson pour vous endormir ou de la playlist parfaite pour vous préparer avant une nuit de sortie, trouver la musique et la playlist idéale pour chaque moment est désormais un jeu d’enfant.

Notre nouveau design, « Ma Musique » et la mise à jour de l’onglet Parcourir se déploieront progressivement sur iPhone, ordinateur et navigateur web à partir d’aujourd’hui et seront bientôt disponibles sur toutes les plateformes.

Welcome to the dark side.

 

Hola. Helo. Tere. Sveiki. 你好. Selamat datang.

Exciting times! Today we’re thrilled to announce that we’re bringing a new world of music to eight new markets across the globe.

We’re taking our first steps in Latin America with Mexico, and Asia with Hong Kong, Malaysia, and Singapore. Plus we’re thrilled to make new friends in Estonia, Latvia, Lithuania and Iceland.

This fantastic step now brings us to 28 markets and closer to our dream of making all the world’s music available instantly to everyone, wherever and whenever they want it.

This calls for a playlist!

Happy listening!

Spotify fait monter le son. Voici Metallica !

Avec des millions de fans dans le monde entier et une bonne dizaine d’albums multi-platine à son actif, Metallica est sans aucun doute le plus grand groupe de hard rock de tous les temps.

Nous sommes ravis d’annoncer que, pour la première fois, les 30 ans de musique de Metallica sont disponibles en ligne, et c’est sur Spotify !

Oui, on sait, c’est incroyable.

C’est pour vous et c’est maintenant sur Spotify.

Ça va déménager ! Écoutez Metallica dès maintenant!

Quiz: Women Who Rock

How much do you know about some of these great female musicians? Careful—the questions get harder as you go.

1. Her video for “Love Is a Battlefield” was the first to include dialogue as well as the musical performance.

2. She worked at the Playboy Club before her band had its first U.S. hit with “Heart of Glass.”

3. Before this new-wave frontwoman formed her wildly successful band in 1978, she attended Ohio’s Kent State University—and was on campus during the 1970 Kent State shootings.

4. Rolling Stone magazine featured only two women on its 2003 list of the 100 greatest guitarists of all time. This 1980s rocker was one of them. (Joni Mitchell was the other.)

5. Publications from Rolling Stone to the Village Voice heralded her band’s sophomore album—1994’s Live Through This—as a musical masterpiece. Time even called it one of the top 100 albums of all time.

6. Born in Scotland and the daughter of a big band singer, this rock star studied piano at the City of Edinburgh Music School before joining her first band at the age of 16…and that’s no “garbage.”

7. This gravelly voiced rocker was a member of her high-school glee club before hitting it big in the 1960s. She was inducted into the Rock and Roll Hall of Fame in 1995.

8. She’s been called “punk’s poet laureate” and is one of America’s most influential singer-songwriters, yet she’s had only three Top 20 singles in her career—“Because the Night,” written with Bruce Springsteen, is the best known.

9. This influential punk and new wave groundbreaker changed her name in the 1970s because, she says, people would “stare at my surname and could not pronounce it.” She picked her new name as an homage to a Native American tribe because she “hated cowboys.”

10. This San Francisco rocker went to the same college as first daughter Tricia Nixon, and has been called the “Queen of the Summer of Love.” But she retired from music in the late 1980s and today works as a painter.

You can find the answers by clicking here.

Originally published in Uncle John’s Bathroom Reader Plunges into Music”. Translated from original text in English. Uncle John’s Bathroom Reader books are currently printed in English only.

L’appli de la semaine : PLAY GUETTA

“Le contact avec mes fans, c’est tout pour moi. Je suis ravi de lancer cette appli avec Spotify, c’est un excellent nouveau moyen d’écouter ma musique.” David Guetta

Avis aux fans de David Guetta ! Découvrez l’appli Spotify PLAY GUETTA et joignez-vous à la fête.

Avec l’appli Spotify PLAY GUETTA, vous pouvez :

• Rejoindre directement la salle Soundrop de David Guetta pour chatter et voter pour les titres que vous voulez écouter.
• Publier votre propre lien vers l’appli sur Facebook et Twitter.
• Vous abonner à sa playlist, les “Trending Tracks”.
• Retrouver le catalogue entier de David Guetta !

Cliquez ici sur votre ordinateur et découvrez l’appli Spotify PLAY GUETTA.

Notre Interview avec Robbie Williams

“Tout le monde essaie d’atteindre mon niveau mais les règles du jeu ont changé…”, Robbie Williams

Robbie Williams regarde par la fenêtre de sa suite à l’hôtel Mayfair, le cœur de Londres devant lui, gris et humide.
« Tu ne te dis jamais que tu aimerais vivre au soleil ? », demande-t-il.

« Oui, parfois, on lui répond. Mais c’est énervant quand il fait toujours beau, non ? »

Robbie nous regarde comme si on était fous.

« Sûrement pas ! s’écrie-t-il. C’est déprimant. Le météo a changé, maintenant c’est « allez, voilà l’hiver ». L’hiver peut aller se faire foutre car tout ce que ça me donne envie de faire c’est d’hiberner et de manger des Twix… »

Robbie Williams a sorti un nouvel album, son premier album solo depuis trois ans et depuis sa (nouvelle) séparation de Take That il y a un an. Ce nouvel album s’intitule Take The Crown et Robbie espère bien faire un carton.

« Je veux que mon album marche, dit-il. Qu’il remporte un succès énorme. De nos jours, personne n’admet vraiment penser ça. On dit juste : « S’il ne se vend pas, ce n’est pas grave. Je suis déjà passé par là. » Mais ces gens mentent comme ils respirent ! »

Le succès est donc toujours aussi important ?
Oui, j’en suis certain. Je veux rester au top parce que sinon, il faudrait que je change d’identité. Ce que je veux dire, c’est que si l’album ne marchait pas, ce ne serait pas une catastrophe mais je serais contrarié… mais je me ferais à l’idée.

Tu as commencé fort dans la pop.
Tout à fait. Il m’est arrivé tellement de choses incroyables, j’ai eu une chance inouïe, les gens m’ont fait confiance, donc je ne peux pas me permettre de me plaindre, mais j’aimerais vraiment que mon album ait du succès. Pour toutes les raisons que j’ai citées. L’identité. L’égo. Et je crois vraiment en cet album. J’espère que beaucoup de monde y croit aussi. Si ça pouvait être le cas, ce serait génial. C’est tout. Et ça me donnerait peut-être envie de sortir d’autres albums. Sinon, je reprendrais mes billes et je disparaitrais de la scène.

Tu arrêterais complètement ?
Oui, et je serais tenté de tout envoyer chier. J’ai le sentiment bien romantique que ça pourrait se produire, mais ça n’arrivera probablement pas.

Parce qu’au fond de toi-même tu sais que tu voudras sortir un autre grand album quand tu auras 48 ans ?
Absolument. Et cet album serait complètement différent d’un album sorti à 38 ans. On ne sait jamais ce qui peut arriver, pas vrai ? Tu sais, il y a un moment Circle of Life qui m’attend. J’espère que ça m’arrivera un jour, qu’on me demandera de composer la musique d’un film. Mais on ne me propose pas souvent ce genre de choses, parce que je pense que les gens ne m’imaginent pas écrire des chansons, qu’ils ne m’en croient pas capable.

Tout le monde pense que quelqu’un écrit les chansons à ta place ?
Moi, j’y crois pas. Demande à Robbie !

Penses-tu que dans 30 ans on parlera de toi comme le nouveau David Bowie ou Tony Bennett ?
Tony Bennett. David Bowie est un martien. Il vient littéralement d’une autre planète. Il est intouchable, c’est une créature exotique. Moi, j’en suis loin ! Je suis un mec comme un autre, Monsieur Tout-le-monde. N’importe qui pourrait arriver à mon niveau s’il s’en donnait les moyens. David Bowie dépasse largement mes capacités. Mais au moins, j’ai réussi à vendre 60 millions d’albums ! David Bowie est une exception, personne ne lui arrive à la cheville. Par contre, mon niveau est moins difficile à atteindre.

Rentrons un peu plus dans les détails. Qui sont, pour toi, les cinq plus grandes pop stars de tous les temps ?
Freddie Mercury. Je l’ai toujours adoré, mais c’est seulement récemment que je me suis rendu compte de son putain de talent. Ensuite, Prince. Puis John Lennon. David Bowie. Mick Jagger. Et regarde Babs Streisand, elle a vendu 150 millions d’albums.

Ça t’ennuie qu’elle ait vendu plus d’albums que toi ?
Pas du tout ! Parce qu’elle fait partie d’une époque où les artistes étaient de vraies légendes, pas comme aujourd’hui. Il y avait un vrai côté glamour.

C’est peut-être toi le dernier de la liste, la dernière pop star ?
Peut-être [rires] ! Désolé. Mais regarde Adèle. Elle a vendu combien d’albums ? 25 millions ? Je suis sûr que son prochain album aura autant de succès.

Parlons musique. Qu’écoutais-tu quand tu étais petit ?
J’ai passé mes trois premières années au pub, donc j’écoutais tout ce qui se jouait sur le jukebox. J’ai beaucoup entendu Summer Nights. C’est le premier titre au monde qui m’a fait réaliser que j’avais ma chance sur scène. Les clients mettaient des pièces dans le jukebox et j’imitais les chanteurs. Je mimais la chanson entière.

Tu faisais John et Olivia en même temps ?
Oui, je crois bien ! Ça ne me dérangeait pas à cet âge-là, je n’avais que deux ou trois ans. C’est sûrement le premier titre dont je suis vraiment tombé amoureux, sans même m’en rendre compte. Ensuite, il y avait Monster Mash de Bobby “Boris” Pickett. Cette chanson me faisait peur ! Et enfin le top du top : Showaddywaddy. Je voulais être un Teddy Boy.

Et ce jusqu’où t’a mené ce rêve ?
Pas bien loin ! Mais tout ça est resté gravé dans mon subconscient. Je suis allé les voir en concert au Burslem Queen’s Theatre, tout près du pub. J’y ai aussi vu les Banana Splits, c’était mon premier concert. Je rêvais d’une veste trois-quarts de Teddy Boy mais ma mère ne voulait pas m’en acheter. Depuis, c’est devenu une pièce incontournable de ma collection, Farrell. Ce que j’ai le plus porté ces 15 dernières années, ce sont des vestes trois-quarts.

Showaddywaddy était donc une énorme influence ?
Une énorme influence sur Farrell, oui ! Blagues à part, je pense qu’ils m’ont réellement influencé. Farrell, par Showaddywaddy. Et je n’ai jamais oublié les Darts et Manhattan Transfer.

Quel est le premier album que tu as acheté ?
Le premier album qu’on m’a acheté, c’est Electro 1 du label Street Sounds. C’est ma sœur qui me l’a offert. Celui-là et The Wall de Pink Floyd, mais je n’écoutais que l’album Electro. Je ne m’en lassais pas. On aurait dit que quelqu’un envoyait des messages de Brooklyn, New York et que le petit Robbie de six ans les recevait dans ce putain de quartier de Tunstall à Stoke-on-Trent. C’est le premier mouvement musical parmi tant d’autres que j’ai eu la chance de connaître. J’ai aussi porté une parka pendant un certain temps. Je m’habillais dans le style Mod. On a eu le plaisir de traverser de grands mouvements musicaux en Grande-Bretagne. De nos jours, ça n’existe plus. Ils ont plus ou moins pris fin en 1995 ou 1996.

Selon toi, quel est le dernier grand mouvement musical qu’on ait connu au Royaume-Uni ?
La Britpop and la jungle. Depuis, il n’y a rien eu d’autre. Et c’était il y a 17 ans ! Putain ! Il nous reste peu de temps à vivre. On a déjà vécu au moins la moitié de notre vie. On a vécu nos plus belles années. On s’en rend vraiment compte quand on a des enfants. On se dit : « Mon Dieu, j’ai intérêt à faire les choses comme il faut ! » Au début, ça m’énervait, mais maintenant ça va, j’ai envie de devenir potes avec ma fille.

Tu comptes aussi être sévère ?
Oui, mais au fond de moi-même je me dis : « Elle ne m’aura pas ».

Bien sûr que si.
Ah, d’accord ! En fait, on ressent tout un tas d’émotions différentes, pas vrai ? Au début, t’es en extase devant ta petite princesse miraculeuse, et ensuite tu te dis : « Putain, qu’est-ce que je fais de ce bébé maintenant ? » Et elle n’a que trois semaines et demie !

À qui ressemble-t-elle le plus ?
À moi. C’est à moi qu’elle ressemble. Elle a la jolie bouche de sa mère, ses yeux ont l’air bleu pour le moment, mais je pense qu’ils vont devenir verts. Et elle a l’air d’avoir le nez de son papa. Tant qu’elle hérite de l’intelligence de sa mère. Et de sa mémoire. Tout ira bien. Et sa maman est marrante, c’est une femme très drôle. Je veux juste qu’elle soit gentille et bien élevée. C’est tout ce que je demande.

Qu’aimes-tu écouter le matin ?
C’est là que Spotify entre en jeu. En fait, je pense que j’ai besoin d’une playlist qui me motive. Et j’en ai besoin parce que je suis totalement en mode pop star. Et quand on est en mode pop star, il faut courir presque tous les jours pour ne pas s’engraisser. Par contre, en ce moment, je suis un vrai malade. Je regarde les résultats de Candy sur Youtube toutes les deux minutes. Il y avait 3,6 millions de vues au bout de deux semaines et demie, c’est bien, non ? Ensuite, je lis les commentaires parce que je suis taré et ça m’énerve…

Tu les lis tous ?
Oui ! Tu me regardes comme si c’était insensé, mais toi, tu considères ces gens comme fous et moi, comme des amis ! De très bons amis.

On aime toujours Killing Me du premier album. Que peux-tu nous dire sur cette chanson ?
[Il chante :] « Words cut deep when you’re defenceless, cos they’re killing me. Killing me slowly… » Je crois que c’est le meilleur morceau de mon premier album. « You paint my picture back… » L’histoire parle d’un mec qui faisait partie d’un groupe avec lequel je traînais à l’époque. C’était des amis d’école, l’un d’eux était le leader et il m’avait pris en grippe. Le problème, c’est que j’admirais énormément sa personnalité. Ces gens faisaient partie de mon entourage, après tout.

Et il avait une dent contre toi ?
Oui, et ça a créé un malaise parmi mes autres amis. Il leur disait que j’avais la grosse tête, que ceci, que cela, alors que c’était faux ! J’étais tout simplement jeune et passionné. Ça m’a vraiment foutu un coup. Alors pour essayer de comprendre, j’ai enregistré ma toute première chanson, sans aucun backing track, juste du texte, et je lui ai envoyée. Puis j’ai fini par inclure cette partie de la chanson à Killing Me [il chante] : « Ah, you paint my picture black, the joke’s on me and I don’t wanna laugh, remember the good times, won’t you bring them back someday, somehow… ». Tout ça date de trois ou quatre ans avant ce premier album, et c’était directement adressé à cet ami suffisamment con pour être jaloux. Et bien sûr, j’ai terminé la chanson à une période de ma vie où j’étais le plus déprimé.

Cite cinq albums dont tu ne pourrais pas te passer.
Alors, le White Album, Behaviour des Pet Shop Boys, Electro 1, It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back de Public Enemy, et Welcome to the Beautiful South. Ensuite, A Night at The Opera, Day at the Races, Jazz et News of the World ! Tu sais, un mec m’a prêté tous ses albums de Queen pour que je les enregistre et m’a ensuite prêté les Stone Roses. Ça ne m’a pas emballé. Je n’ai pas compris le concept. Maintenant je comprends, mais j’avais 15 ans à l’époque et j’écoutais soit du hip hop, soit Queen.

Penses-tu que la chanson parfaite existe ?
Oui, Bohemian Rhapsody. Je pense que c’est le meilleur titre de tous les temps. Bohemian Rhapsody, c’est le génie absolu, tu ne trouves pas ? Tu te dis : « Mais putain, d’où il a bien pu sortir ça ? » J’en sais rien. Wichita Lineman est l’une de mes chansons préférées et je me demande pourquoi parce que je n’ai jamais été monteur de ligne (“linesman” en anglais), je ne sais pas vraiment ce que c’est, mais j’adore cette chanson, elle me rend triste. Mais pour en revenir à la chanson parfaite, Singing in the Rain n’est pas mal du tout.

Spotify : le nouvel allié de votre Smart TV Samsung

Bonne nouvelle : Spotify envahit une nouvelle fois votre salon !

Nous nous sommes associés à Samsung, pionniers en matière de téléviseurs, pour vous faire profiter de Spotify sur les fameuses Smart TV.

Avec la nouvelle appli Smart TV, retrouvez vos options Spotify préférées directement sur votre téléviseur. Vous pouvez entre autres :

- accéder à plus de 18 millions de titres
- découvrir une toute nouvelle interface conçue spécialement pour les téléviseurs
- rechercher par titre, album et artiste
- retrouver les nouveautés, top titres et albums de votre pays
- écouter vos playlists
- ajouter des titres à vos playlists
- parcourir et vous abonner aux playlists de vos amis

Vous voulez utiliser Spotify sur votre Smart TV Samsung ? Rien de plus simple : il vous suffit de télécharger l’application Spotify sur votre Smart TV, votre lecteur Blu-ray ou votre home cinéma, puis de vous connecter. Si vous êtes membre Premium, vous pourrez immédiatement écouter, découvrir et partager de la musique sur Spotify, et vous verrez toutes vos playlists.

Cette appli sera d’abord disponible sur les Smart TV Série E 2012. Si vous souhaitez découvrir Spotify, rendez-vous sur www.spotify.com/samsung pour profiter de 30 jours Premium gratuits. Si vous êtes déjà membre Premium, l’appli sera déjà intégrée aux Smart TV Samsung compatibles.

Découvrez le sélecteur de titres de Muse et écoutez leur nouvel album, The 2nd Law

Le nouvel album de Muse, The 2nd Law, est maintenant disponible sur Spotify. Pour vous le faire découvrir, nous avons créé un sélecteur de titres. Laissez-le vous guider à travers l’univers de Muse et retrouvez :

- Une playlist exclusive de Muse créée rien que pour vous

- L’album The 2nd Law dans son intégralité

- La totalité de l’extraordinaire back catalogue de Muse

Tout ce que vous avez à faire, c’est faire défiler le sélecteur et cliquer quand ça vous chante. Nous, on s’occupe du reste. Vous pouvez en plus l’utiliser sur la page Facebook du groupe.

Alors, qu’est-ce que vous attendez ?

Notre interview avec Danko Jones

Quoi de neuf dans le groupe depuis cet été ?

On a fait des concerts, on a sorti notre DVD “Bring On The Mountain” et préparé la sortie de notre nouvel album Rock and Roll Is Black And Blue.

Où avez-vous trouvé l’inspiration pour cet album ?

Pour chaque album, l’inspiration vient toute seule. L’idée, c’était de pouvoir faire le tour du monde et jouer du rock tous les soirs. Et être sur scène devant un public, c’est tout ce qu’il nous faut pour commencer à écrire le prochain album. Ça paraît idiot mais c’est vrai.

Qu’est-ce que vous attendez avec impatience cet automne ?

On a évidemment hâte de faire découvrir Rock and Roll Is Black And Blue. On le trouve d’enfer. Au mois d’octobre, on va également sortir un livre qui s’intitule Too Much Trouble – A Very Oral History Of Danko Jones. C’est une biographie rédigée au travers de citations dans le genre de Legs McNeil. Il a été rédigé par Stuart Berman et regroupe des citations de tonnes d’artistes, de Lemmy Kilmister à Jello Biafra, en passant par Peaches, Dizzy Reid, Damian Abraham et Marty Friedman.

On va aussi faire une tournée de malades ! On part en Europe, puis au Canada et on espère faire quelques dates aux États-Unis. L’année prochaine, on sera plus en Europe et en Australie.

Qu’écoutez-vous sur Spotify en ce moment ?

On écoute les nouveaux albums de Gojira, Melvins, Future Of The Left et Turbonegro.

ShareMyPlaylists lance SMPapps.com, une plateforme de développement d’applis Spotify sur mesure

Nos amis chez ShareMyPlaylists.com créent des applis Spotify depuis fin 2011, période à laquelle la plateforme d’applis Spotify était en version bêta. Depuis, ils ont sorti deux de leurs propres versions et créé des applis pour des clients tels que Coca-Cola Allemagne.

Ils viennent maintenant de lancer SMPapps.com, la première plateforme de développement d’applis Spotify sur mesure dans le monde.

Si l’idée de créer votre propre appli Spotify vous intéresse, vous pouvez contacter SMPapps.com ici pour obtenir une consultation gratuite.