#MusicMonday playlist : La chronique d’Edouard

Cette semaine pourrait faire danser plus d’une citrouille, secouer des zombies sur des airs psychédéliques, ou réveiller les morts dans une playlist d’outre-tombe. Pourtant, ni la Toussaint ni Halloween n’auront eu l’influence nécessaire à la constitution de cette sélection hebdomadaire. Bien au contraire, alors que certains ne voient en l’automne que pluie, tristesse et débuts de rhumes, d’autres y perçoivent la chaleur des couleurs automnales, la cueillettes des champignons ou la récolte des châtaignes. Fort heureusement, c’est dans ce registre de joie de vivre que nous-nous plaçons cette semaine, en sifflotant tranquillement, paisiblement.

Qui ne connaît pas le célèbre refrain « Hello le soleil brille » ? Repris dans l’inoubliable film « Le pont de la rivière Kwaï », cette chanson sifflée est à l’origine une marche militaire au nom de « Colonel Bogey March ». Dans un humour potache, Henri Salvador s’amusa à massacrer dignement cet air. Très drôle, cette alliance d’humour parlé et de sifflets insupportables est un pur bonheur ! De quoi faire sourire les nostalgiques de l’été.

Sergio Leone a maintes fois utilisé les talents d’Ennio Morricone dans l’accompagnement des ses westerns spaghettis. Plutôt ovationnés que hués, ses films comportent néanmoins de nombreux génériques sifflés (sic) : Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus, Le bon, la brute et le truand, etc. Tellement populaires, certaines compositions ont d’ailleurs fait l’objet de remix surprenants. A découvrir.
Dans un tout autre style, le musicien français Féloche a publié en fin d’été dernier un magnifique EP intitulé « Silbo ». En hommage à l’une des rares langues sifflées au monde, Féloche signe là un titre merveilleux dont sa voix suave navigue calmement sur un flot de mandoline encore naissant. D’un tempo lent et d’une acoustique irréprochable, l’équilibre des sons graves et aigus créent une atmosphère formidablement reposante. Laissez vos enceintes savourer ces quelques minutes, elles le méritent amplement.

Jean Ferrat, Sheila, Eiffel et La caravane passe ont aussi osé le sifflotement. Plus discret que « Le sifflet des copains », Eiffel l’intègre en début de refrain tandis ce que « Zinzin Moretto » l’adopte en fond sonore. Un autre français dont seul le nom n’est pas très connu, Jean-Benoît Dunckel – légende du groupe electro Air avec Nicolas Godin – a composé en solo la bande originale du film « Cyprien ». Que le film soit un navet ou un chef d’œuvre, il est néanmoins intéressant de noter que pour une fois, c’est une composition originale qui accompagne l’intégralité du film. Il y aurait presque du Vladimir Cosma (s’il on peut oser la comparaison) dans cet instant sifflé.
Vous laissant découvrir le reste de la playlist, c’est cependant Joe Dassin qui a le dernier mot : salut.

A lundi prochain, tout en musique, tout en Spotify.

Edouard
Pour plus de playlists, suivez-moi sur Spotify
Pour plus de tweets, suivez-moi sur Twitter