Ecoutez les morceaux choisis par Benjamin Biolay pour TÊTU

Benjamin Biolay est interviewé dans le numéro de novembre de TÊTU. Comme d’autres artistes au cours des derniers mois, il propose pour l’occasion une playlist des morceaux de sa sélection.

Depuis deux mois maintenant TÊTU.com et Spotify vous fontt découvrir des playlists d’artistes interviewés dans le magazine. Après Olivier Sim et Lescop, c’est Benjamin Biolay qui partage avec nous une compilation de ses chansons du moment regroupées dans une playlist disponible le compte Spotify du magazine.

Le sale gosse de la pop française, dont l’album Vengeance sortira le 5 novembre, répond à aux questions dans le dernier numéro de TÊTU. Pour son premier tête-à-tête avec le magazine, Biolay s’épenche sur sa fascination pour la sexualité sous toutes ses formes et ses rapports privilégiés avec son public gay.

«Très fier d’être dans TÊTU» comme il l’a confié, il a decidé de jouer le jeu et a nous a composé une selection très hétéroclite: de Charles Trenet à Amy Winehouse en passant par Blur… Un mélange des genres sans doute à l’image des facettes multiples que le chanteur, dandy, assume.

Rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle playlist en partenariat avec TÊTU !

#MusicMonday playlist : La chronique d’Edouard

Cette semaine pourrait faire danser plus d’une citrouille, secouer des zombies sur des airs psychédéliques, ou réveiller les morts dans une playlist d’outre-tombe. Pourtant, ni la Toussaint ni Halloween n’auront eu l’influence nécessaire à la constitution de cette sélection hebdomadaire. Bien au contraire, alors que certains ne voient en l’automne que pluie, tristesse et débuts de rhumes, d’autres y perçoivent la chaleur des couleurs automnales, la cueillettes des champignons ou la récolte des châtaignes. Fort heureusement, c’est dans ce registre de joie de vivre que nous-nous plaçons cette semaine, en sifflotant tranquillement, paisiblement.

Qui ne connaît pas le célèbre refrain « Hello le soleil brille » ? Repris dans l’inoubliable film « Le pont de la rivière Kwaï », cette chanson sifflée est à l’origine une marche militaire au nom de « Colonel Bogey March ». Dans un humour potache, Henri Salvador s’amusa à massacrer dignement cet air. Très drôle, cette alliance d’humour parlé et de sifflets insupportables est un pur bonheur ! De quoi faire sourire les nostalgiques de l’été.

Sergio Leone a maintes fois utilisé les talents d’Ennio Morricone dans l’accompagnement des ses westerns spaghettis. Plutôt ovationnés que hués, ses films comportent néanmoins de nombreux génériques sifflés (sic) : Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus, Le bon, la brute et le truand, etc. Tellement populaires, certaines compositions ont d’ailleurs fait l’objet de remix surprenants. A découvrir.
Dans un tout autre style, le musicien français Féloche a publié en fin d’été dernier un magnifique EP intitulé « Silbo ». En hommage à l’une des rares langues sifflées au monde, Féloche signe là un titre merveilleux dont sa voix suave navigue calmement sur un flot de mandoline encore naissant. D’un tempo lent et d’une acoustique irréprochable, l’équilibre des sons graves et aigus créent une atmosphère formidablement reposante. Laissez vos enceintes savourer ces quelques minutes, elles le méritent amplement.

Jean Ferrat, Sheila, Eiffel et La caravane passe ont aussi osé le sifflotement. Plus discret que « Le sifflet des copains », Eiffel l’intègre en début de refrain tandis ce que « Zinzin Moretto » l’adopte en fond sonore. Un autre français dont seul le nom n’est pas très connu, Jean-Benoît Dunckel – légende du groupe electro Air avec Nicolas Godin – a composé en solo la bande originale du film « Cyprien ». Que le film soit un navet ou un chef d’œuvre, il est néanmoins intéressant de noter que pour une fois, c’est une composition originale qui accompagne l’intégralité du film. Il y aurait presque du Vladimir Cosma (s’il on peut oser la comparaison) dans cet instant sifflé.
Vous laissant découvrir le reste de la playlist, c’est cependant Joe Dassin qui a le dernier mot : salut.

A lundi prochain, tout en musique, tout en Spotify.

Edouard
Pour plus de playlists, suivez-moi sur Spotify
Pour plus de tweets, suivez-moi sur Twitter

Vivez en direct La Nuit SFR Live Concerts

Pour la 4ème année consécutive, la Nuit SFR Live Concerts donne rendez-vous aux amoureux des musiques électroniques. Proposé par SFR, en association avec La Lune Rousse et Artevia, l’évènement explore cette année un nouveau lieu, au bord de l’eau, à la Cité de la Mode et du Design (Paris) et réunira Green Velvet, Joris Delacroix, The Shoes, Housse de Racket, Blackstrobe ou encore NZCA/Lines sur scène. La scénographie est signée par le collectif SCALE.

Pour ceux qui ne pourraient pas se rendre sur place, l’évènement est retransmis ce soir en direct sur le site SFR Live Concerts (plusieurs angles de vue au choix, chat…), sur la page Facebook SFR Live Concerts, la box de SFR (chaîne 126 ou appli SFR Live Concerts sur les box EVOLUTION) et les mobiles (mobiles SFR 3G et appli SFR Live Concerts sur iPhone/Android)!

Spotify vous propose également de suivre l’évènement sur notre blog dès 22H :

Abonné SFR ? Saisissez les dernières places pour la Nuit SFR Live Concerts !

La Nuit SFR Live Concerts est complète depuis plusieurs jours, mais si vous êtes client SFR, les dernières places vous sont réservées et sont disponibles ici.

Pour la 4ème année consécutive, la Nuit SFR Live Concerts donne rendez-vous aux amoureux des musiques électroniques. Proposé par SFR, en association avec La Lune Rousse et Artevia, l’évènement explore cette année un nouveau lieu, au bord de l’eau, à la Cité de la Mode et du Design (Paris) et réunira Green Velvet, Joris Delacroix, The Shoes, Housse de Racket, Blackstrobe ou encore NZCA/Lines sur scène. La scénographie est signée par le collectif SCALE.

Pour ceux qui ne pourraient pas se rendre sur place, l’évènement sera cette année encore retransmis en direct sur le site SFR Live Concerts (plusieurs angles de vue au choix, chat…), sur la page Facebook SFR Live Concerts, la box de SFR (chaîne 126 ou appli SFR Live Concerts sur les box EVOLUTION) et les mobiles (mobiles SFR 3G et appli SFR Live Concerts sur iPhone/Android)!

Kaas chante Piaf

Pensé avant tout comme un spectacle, “Kaas chante Piaf“ sera aussi un album. Cet événement musical majeur qui célèbrera les cinquante ans de la disparition d’Edith Piaf sortira le 5 Novembre 2012. Reprenant l’essentiel des œuvres de Piaf, cet album fait partie intégrante de l’hommage voulu par Patricia Kaas.

Projet initié par Patricia Kaas, “Kaas chante Piaf“ reprend 21 titres mythiques de la grande Piaf arrangés par Abel Korzeniowski. Ce spectacle qui célèbre les 50 ans de la disparition de Piaf sera joué en avant-première sur les plus grandes scènes du monde entier : Royal Albert Hall de Londres, Carnegie Hall à New-York, Olympia de Paris, Operetta Theatre à Moscou, Sejong Cultural Center à Séoul, etc.
Dans une mise en scène inédite, ce show unique se veut avant tout contemporain et urbain. Une installation vidéo dont les lumières seront à contre courant de tout ce qui se fait dans la variété actuelle. Des images inédites de Piaf, jamais montrées, incroyables, seront le clou de cet événement extraordinaire. “Kaas Chante Piaf“ s’annonce comme l’événement musical majeur de la saison 2012-2013.

Nous vous offrons des places pour assister au concert du 15 novembre 2012 au Trianon (Paris). Pour participer, répondez correctement à la question suivante :

En quelle année a participé Patricia Kaas à l’Eurovision ? 1998, 2006 ou 2009 ?

Envoyez votre réponse par e-mail à l’adresse concours@spotify.com. Les gagnants seront contactés le 6 novembre.

Bonne chance !

#MusicMonday playlist : La chronique d’Eric

A force d’être souvent dehors, d’inviter des amis chez soi encore plus souvent, un jour ça finit bien par nous tomber sur le coin de la gueule, oui il faut ranger. Voici de quoi vous donner envie de mettre de l’ordre chez vous.

Les filles et les garçons – Night (Superpoze remix)
Que s’est il passé déjà hier? Ah oui, une bête soirée pizza / football qui a un peu dérapé, maintenant flotte dans l’air une bonne odeur du combo fraîcheur anchois/thon/camembert de la veille. Tiens, il y en a aussi sur les murs.

Fortune – Under the sun
Vous vous levez du canapé (canapé?) pour trébucher sur une de vos amie encore endormie. Vous n’êtes pas seul, vous êtes même une quinzaine, par terre, sous les tables enroulés dans des tapis, avec tous pour dénominateur commun un gueule de bois à vous faire ressembler à Pinocchio.

Golden Silvers – True romance
Il est temps de réfléchir, fouiller ses poches pour savoir ce qu’il s’est passé, comme dans « Very Bad trip » et « hey Mec, elle est où ma caisse », vos films fétiches (les films d’auteur, c’est vraiment votre truc). Un ticket pour un strip club ? Le numéro de téléphone d’une fille ? La clé d’une mallette remplie d’argent ?

Anoraak – Try me
…Rien du tout à part votre liste de course, une note « appeler maman à 14h » et vos clés de maison. Pas le genre d’histoire qui ferait bander des scénaristes hollywoodiens. Vous regardez autour de vous, et la simple idée de ranger vous donne déjà des hauts-le-coeur.

De la Soul – We made it
Des flashs vous reviennent, un peu flous: un match de foot fade à la télé, de la musique, des gens qui frappent à la porte. Toc toc. Votre propriétaire qui vous a rendu visite. Toc toc. La police aussi. Toc toc. Quelqu’un frappe vraiment, allez ouvrir !

Late Of The Pier – The bears are coming
Enjambant les cadavres, détritus et autres objets aux origines non identifiés, vous parvenez à la porte. C’est votre voisine. Vous fouillez à nouveau dans vos poches pour lâcher un « Bonjour ! » sans alcool.

Thieves Like Us – Drugs in Body
Vous n’aurez pour réponse qu’une claque et un flot d’insultes incompréhensibles, dans lequel vous distinguez « rendez moi mon chat », « menaces téléphoniques », « rançon ». Vous tentez de la calmer en allant chercher l’animal.

Capital Cities – Kangaroo Court
Armé d’un balai et de gants mappa, vous débusquez la bête planquée sous votre canapé et surprise…

Electric Guest – Awake
…Vous aviez oublié que vos amis ont voulu faire un remake animalier de Prison Break. Rasé, et portant sur son dos le plan de votre appartement, vous hésitez entre éclater de rire et chercher une pelle pour vous enterrer vivant au fond de votre appartement.

Blood Orange – Sutphin Boulevard
Vous rendez le chat emmitouflé dans une couverture cacher le crime. Claquez la porte. Respirez très fort, c’est fini pour l’instant. Il est temps de réveiller vos convives encore endormis, ranger et rester quelques jours en dehors de chez vous comme un hors la loi wanted, le temps que l’histoire se tasse. Un de vos ami débarque de la cuisine, frais comme un gardon « on fait la revanche ce soir ? ».

Eric
Pour plus de playlists, suivez-moi sur Spotify
Pour plus de tweets, suivez-moi sur Twitter : @eric_rktn
Découvrez par la même occasion mon webzine : Le Noeud Pap’

Gagnez des places pour un concert exclusif d’Angus Stone chez Spotify

Le premier album solo d’Angus Stone : un enchantement entre rêverie folk et impétuosité rock.
Cela va faire sept ans que le duo australien Angus & Julia Stone enchaîne les concerts à guichets fermés des salles les plus prestigieuses du monde. Ensemble, ils ont vendu près d’un million de disques. Aujourd’hui Angus Stone se lance sur sa propre route avec son premier album solo, Broken Brights, son travail le plus personnel à ce jour.

En écoutant ses attendrissantes méditations sur la vie, l’amour et l’absence, on est à la fois en terrain familier et dans un endroit complètement nouveau. Sans compromettre son identité sonore, il jongle avec les influences piochant aussi bien dans la country, le rock alternatif que la folk. C’est ainsi qu’il nous invite l’instant d’une chanson dans son petit monde onirique avant de nous entraîner avec énergie dans une cavalcade sonore.

De la célébration nostalgique et rêveuse aux riffs de guitares vintages saturées, Angus nous dévoile bien de nouvelles facettes. Il nous démontre aussi ses talents de musicien composant avec une palette de plus d’une dizaine d’instruments. Cet album est une nouvelle aventure où il faut s’attendre à tout et surtout à l’inattendu de la part d’Angus Stone.

Spotify et Discograph sont heureux de vous faire gagner 15×2 places pour un concert exclusif d’Angus Stone dans les locaux de Spotify à Paris ce vendredi 19 octobre à 15H30.
Pour participer, envoyez-nous un e-mail à concours@spotify.com. Nous contacterons les gagnants le 18 octobre (pensez à consulter vos spams). Bonne chance !

Gagnez des places pour le concert de Wax Tailor au Trianon

Artiste pluriel et indépendant, Wax Tailor est souvent considéré comme le chef de file de la scène trip-hop et hip-hop cinématique. Après 3 albums et quelques 400 concerts dans près de 50 pays, il s’impose comme un incontournable ambassadeur de la scène française à l’international.
De retour en septembre dernier avec Dusty Rainbow From The Dark, concept album évènement, il délivre un conte musical puisant son récit dans l’imaginaire de l’enfance et signe une très jolie allégorie sur le pouvoir d’évasion de la musique.

Son concert au Trianon (Paris) le 22 novembre prochain est complet depuis longtemps, mais nous avons la chance de pouvoir vous offrir 2×2 places !
Pour participer, envoyez-nous un e-mail à l’adresse concours@spotify.com pour nous convaincre de vous faire gagner, les gagnants seront contactés le 12 novembre (pensez à vérifier vos spams). Bonne chance !

Gagnez une rencontre et des cadeaux Airnadette !

Airnadette, c’est la rencontre de l’air guitar et de la brosse à cheveux. Les pros du mime rock’n’roll. Pour résumer : un Airband.

Composé de Scotch Brit, M-Rodz, Jean-Françoise, Château Brutal, Moche Pitt et bien sûr Gunther Love, le sextet s’est formé en avril 2008, vers 17h. Airnadette tente un premier concert dans un club parisien, puis à la Cigale, plus tard à New-York, et encore un peu plus tard… à Bercy, avec M. Tout ça sans la queue d’un instrument ou d’une corde vocale. Dingue.

Après 3 ans à sillonner les salles de divers continents (y compris une tournée américaine), Airnadette s’est imposé comme le groupe incontournable en matière d’Airband. Ils viennent même de créer la première comédie musicale du monde : la Comédie Musiculte, avec Pef des Robins des Bois à la mise en scène. La Comédie Musiculte, un show sur l’histoire du plus grand groupe de rock de mon dentier, qui raconte la formation, l’ascension, le succès international et pleins d’autres trucs mais bon on va pas tout dévoiler non plus.
Interprétée par les spécialistes du genre avec leurs brosses à cheveux en guise de micro, la Comédie Musiculte est entièrement créée à partir de répliques cultes (du “Père Noël est une ordure” en passant par “Star Wars”, “Wayne’s world”, mais aussi “Hélène et les garçons” ou “Dikkenek”) et de tes chansons préférées (de Britney Spears à Prodigy, en passant par les Stones et même Lara Fabian). Cette comédie musicale en forme de grand détournement est un véritable condensé d’énergie, d’humour et de rock’n’roll !

A l’occasion de la sortie de la Bande presque Originale de la comédie musiculte, le Bus Palladium (Paris) organise une release party un peu spéciale le 30 octobre… Plusieurs groupes de la scène rock parisienne seront invités à venir interpréter un des titres extraits de la B.O. La liste des artistes est en cours de construction (Stuck in the Sound, Gush, Sticky Boys, Sarah W. Papsun…).

Nous vous proposons de jouer et tenter de gagner des goodies Airnadette, ainsi qu’une rencontre avec le groupe le plus extraordinAIRe lors de cette soirée !

2 gagnants : 1 homme et 1 femme qui gagneront chacun 1 Tshirt et 1 vinyl, ainsi qu’une rencontre avec le groupe (pour 2 personnes). Pour participer, envoyez-nous un e-mail à l’adresse concours@spotify.com pour nous convaincre de vous faire gagner, nous contacterons les heureux gagnants le 24 octobre. Bonne chance !

#MusicMonday playlist : La chronique d’Edouard

De nouvelles aventures d’Astérix et Obélix sortent cette semaine au cinéma et ç’aurait pu être l’occasion de créer une sélection musicale gauloisement inédite : chansons de barde, chansons à boire, chansons sur la manière de cuisiner un sanglier, etc. Malheureusement, le répertoire musical en ce domaine étant trop restreint, vous devrez vous contenter d’une sublime chanson (datant un peu, c’est vrai) du groupe Caesars : « Spirit » et de bien d’autres mélodies.

Aparté gaulois terminé, le groupe français Zoufris Maracas vient d’éditer un tout nouvel EP. Sorti la semaine dernière, ainsi qu’une nouvelle édition de leur album « Prison Dorée », c’est une belle occasion de découvrir ou redécouvrir leur univers.

Malgré la présence d’un titre « César » sur l’album d’Alexis HK, c’est « Le dernier présent » qui gagne sa place dans la playlist du jour – virtuellement gauloise. Récemment en vente, ce dernier album est une petite pépite si ce n’est un menhir acoustique.
Tame Impala, ce groupe australien de rock psychédélique, joue quant à lui parfaitement son rôle dans leur dernier album. On a beau dire qu’un « Elephant » trompe énormément, c’est pourtant sans surprise que la réussite est au rendez-vous.

Autrement, peut être avez vous vu comme moi au cinéma ou à la télévision une publicité pour du pliage d’enveloppes et vente de forfaits téléphones (bref un grand groupe français jaune et bleu, sans le nommer). Peut être même vous êtes vous posé la question de la bande son, d’où vient-elle, qui chante ? Et bien figurez-vous qu’il s’agit d’Amadou & Mariam et du titre « Sabali ». Cette belle chanson world tendance electro est tout simplement une pure merveille. Comme quoi, la publicité est parfois intéressante.

Toujours en mode « découverte », c’est dans le fond sonore d’un magasin de chaussettes (ou de bricolage, je ne sais plus) que j’ai pu découvrir un titre fabuleux : « Sweet’n Sour » de MVSCLES. A la fois étrange, electro et calme, c’est définitivement mon coup de cœur de la semaine. Le groupe semble être jeune et encore peu prolifique mais il laisse néanmoins de grands espoirs pour la suite. A suivre, donc.
Le reste de la playlist se caractérise par quelques immanquables vieilleries, du psychédélique avec Melody’s Echo Chamber et d’autres voix et chansons sublimes (Brandi Carlile, The Bewitched Hands, etc.) dont je n’ai aucune justification ou explication à faire.
Enfin, chanter l’Ave Maria puis « Ma biche » est un parcours religieux peu commun dont seul Frank Alamo, décédé la semaine dernière, semblait détenir la clef. A moins qu’il ne s’agisse d’aucun rapport (ce qui est fort probable), cet ancien choriste des Petits chanteurs à la croix de bois, devenu ensuite yéyé des années 60, chantait pourtant « je revis ». Quoi qu’il advienne, c’est désormais tout le bien que l’on puisse lui souhaiter et c’est par cet hommage que la playlist se termine.

A lundi prochain, tout en musique, tout en Spotify.

Edouard
Pour plus de playlists, suivez-moi sur Spotify
Pour plus de tweets, suivez-moi sur Twitter