Ce week-end au HellFest !


Tout au long de la semaine, Spotify vous fera découvrir ou re-découvrir 15 groupes phares de la programmation du Hellfest 2012.

Megadeth :
“Pionnier du mouvement thrash metal américain, MEGADETH crève l’écran dans les années 80 et s’impose depuis comme un élément vital de la scène metal dont il a contribué à développer le son et à entretenir la furie. MEGADETH se distingue des autres formations de par ses structures de guitares uniques et complexes, une technicité ébouriffante et des solos époustouflants. Les vocaux hargneux de son maître à penser, Dave Mustaine, déblatèrent les thèmes fétiches de ce dernier : les scandales politiques, la guerre, les addictions et les conflits personnels. Avec “Thirteen”, leur dernier skeud sorti en 2011, Mustaine et sa bande nous envoie une succession de brûlots aussi ultimes les uns que les autres. On y retrouve la rapidité et la technicité des premier jours et de “Rust in Peace”, le côté heavy de “Countdown to Extinction” et le caractère mélodique des opus de la fin de 90s. Ces maîtres du thrash metal reviennent fouler les planches de la mainstage 1 pour la première fois depuis leur prestation de 2007. Cela va être fantastique, cela va être MEGADETH.

Megadeth était au Zénith de Paris le 26 mars 2011.

Dropkick Murhpys :
“Le gang de Boston distille un street punk version celtique : cornemuse, banjo, accordéon, mandoline, harmonica et flûte viennent côtoyer les guitares électriques pour nous offrir un son punk rock mêlé d’influences celtiques et folk rock. On tape du pied et une furieuse envie de danser nous envahit avant de partir dans un pogo explosif et festif. En dignes héritiers des Pogues, les DROPKICK MURPHYS se sont fait une place de choix, notamment avec l’album “The Warriors Code” dans le monde du punk pour en devenir une référence incontournable. On attrape sa pinte de Guinness et on se laisse aller : Let’s go Murphys !”

Dropkick Murphys était à l’Olympia de Paris le 2 février dernier.

August Burns Red :
“Formés en 2003 à Lancaster, les cinq américains d’AUGUST BURNS RED pratiquent un metalcore technique de par ses solos bien placés, agressifs, avec à un frontman lâchant toujours ses tripes et énergique grâce à une paire de morceaux catchy à souhait. Les nombreuses tournées à rallonge en ont fait un groupe taillé pour la scène. Fort de son nouvel opus (“Leveler”), AUGUST BURNS RED vient à Clisson pour confirmer son passage de groupe prometteur… Un groupe majeur de la scène Metalcore !”

August Burns Red était au Trabendo de Paris le 8 Octobre 2010.

(sources : u-zine ; trash o core ; metalorgie ; shoot me again ; rock your life ; w-fenec)