Gagnez des places pour le concert d’Omar Souleyman, le 18 janvier à Paris

OMAR SOULwebLa Machine du Moulin Rouge a rendez-vous avec l’un des OVNI de la scène électronique mondiale. Omar Souleyman, producteur et musicien syrien de Ra’s Al-‘Ayn, approche de la cinquantaine mais continue à fasciner ses pairs du monde entier. Son dernier album « Wenu Wenu », duquel est tiré son tube « Warni Warni », a bénéficié de la production du précieux Four Tet et lui a offert la consécration en Europe. Son concert à la Machine sera sa première prestation à Paris depuis la sortie de son album !

Nous vous offrons 2×2 places pour y assister ! Pour tenter votre chance, envoyez un e-mail à l’adresse concours@spotify.com (avec votre nom + prénom). Nous contacterons les 2 gagnants jeudi prochain (le 16 janvier).

 

Testez votre culture Rock avec le blindtest Rocksmith !

rocksmithSpotify et Ubisoft ont imaginé un blindtest pour découvrir la toute nouvelle playlist du jeu Rocksmith 2014 et tenter de gagner des jeux et une guitare Rocksmith ou des comptes Spotify Premium.

En France, Italie, Grande-Bretagne, Suède, Norvège et Australie, les utilisateurs de Spotify sont invités à tester leurs connaissances Rock en reconnaissant les morceaux Rocksmith 2014 le plus rapidement possible.

Le Rock n’a pas de secret pour vous ? Prouvez-le ici !

 

#MusicMonday – La chronique d’Edouard du 23 décembre

N’en déplaise au Père Noël, aux consuméristes, aux athées ou aux croyants de confession différente, Noël est et restera la fête de la nativité ; autrement dit, une fête Chrétienne. Est-ce à dire qu’il ne faut rien fêter si vous n’y croyez pas ? C’est une vraie question mais une chose est sûre, Jésus n’est la propriété de personne alors qui que vous soyez et quoi que vous en pensiez, tâchez au moins de passer du bon temps, c’est peut être ça le principal !

Pour certains, Noël, c’est avant tout Jésus, et donc forcément Marie. Laissons Michael Jackson chanter Maria pour introduire cette playlist. Pour d’autres, et peut être les mêmes, c’est aussi les retrouvailles en famille et là, ce sont les Cranberries qui s’y collent somptueusement avec « Ode to my familly ». C’est connu, les repas en famille s’animent, échauffent les esprits, rappellent les moments heureux, les tristesses, les désaccords et soulèvent parfois un scandale que seuls « Les Surfs » auraient pu imaginer. Et pendant que les plus vifs s’écharpent, rigolent ou s’enivrent d’un Bordeaux décidément trop alcoolisé, les autres mangent, tranquillement. Et Camille Bazbaz et Oldelaf tentent, par le titre ou les paroles, d’en expliquer le besoin…

A l’opposé des familles, il y a ceux qui passent les fêtes en silence, loin des leurs et des proches. Contrainte ou choisie, cette solitude peut être aussi l’occasion de profiter justement de ce calme pour se ressourcer avec le dynamisme d’un Led Zeppelin, fraîchement ajouté au catalogue de Spotify. Mais peut être préféreriez-vous au contraire plus de douceur avec un joyeux Noël à l’Hawaïenne, version Bing Crosby :  Mele Kalikimaka

D’autres titres sans vraiment rapport sont aussi dans la playlist, notamment Spleen United, un groupe électro-rock danois ainsi que The Eclectic Moniker, également du Danemark, à découvrir. Puis, enfin, vous trouverez deux titres en lien avec l’hiver car oui, nous y sommes.

Pour terminer sur les chants préférés du nouveau né, alias Jésus de Nazareth, vous trouverez deux Gloria, l’un de Rossini et l’autre de Vivaldi. Non parce que bon, croyant ou pas, c’est quand même Noël et puis, c’est aussi deux grands de la musique Classique ! A tous, passez de très bonnes fêtes ! 

Bonne écoute et à lundi prochain sur Spotify.

Edouard

Pour plus de playlists, suivez-moi sur Spotify.

Pour plus de tweets, suivez-moi sur Twitter .

Si vous voulez retrouver tous les titres proposés par Edouard dans ses chroniques, cliquez-ici !

Découvrez les Somix de Sojeans

sojeansSojeans est le premier e-concept store de la culture denim en Europe, qui présente des mix and match de produits sélectionnés avec exigence. En bref, Sojeans est une néoboutique qui offre une nouvelle expérience de l’e-shopping.

Outre un jeans department, il propose un dressing pointu et tendance, avec une équipe qui se tient toujours à l’affût  pour dénicher des nouveautés et des créateurs. Un esprit créatif qui se décline au cœur du magazine en ligne où, tous les mois, il met en lumière des Somix créés par les DJs les plus pointus du moment…et SO denim !

Les Somix sont une série de mix réalisés par des producteurs, des musiciens et des DJs en exclusivité pour Sojeans. C’est un voyage dans le monde infini de la musique électronique, guidé par les goûts de la Sojeans team, qui réunit aussi bien de jeunes talents que des artistes déjà connus et reconnus sur la scène électro.

Cliquez-ici pour découvrir les Somix sans attendre !

Rendez-vous aussi sur Sojeans avec le code SPOTIFY10, et bénéficiez de 10% de réduction valables sur tout le site.

 

#MusicMonday – La chronique d’Edouard du 9 Décembre

« Où vont les cons ? » est une question abrupte, certes, mais aussi et surtout une incroyable musique instrumentale des Bikini Machine. Dans une version chantée, que l’on retrouve dans leur « Full Album », le groupe s’interroge sur l’avenir des cons après la mort. Morbide, cynique ou dingo, c’est pourtant la première musique de la semaine, celle qui amorce notre Music Monday ! Cons ou non, morts ou vivants, peu importe pourvu que la musique soit bonne. Et en l’occurrence, elle bouge plutôt bien.

Les Pungle Lions arborent fièrement deux titres dans cette sélection de la semaine. Pourquoi deux, oui, pourquoi ? Il se trouve que ce groupe français navigue entre plusieurs genre musicaux dont le rock, le punk, le reggae et la jungle. Et comme la navigation est bonne, pourquoi ne pas les laisser égayer notre son du lundi ? All my friends et That’s Funny sont deux titres qui n’ont strictement rien à voir mais qui, parvenus aux oreilles, sonnent merveilleusement bien. Une chose est sûre, les Pungle Lions ne sont pas avare d’EP en 2013. Puisse 2014 en être de même !

Frédérick Landier alias Rubin Steiner est aussi français, Tourangeaux même, et aborde lui aussi différents styles avec brio. « Another Record Story » est un titre punchy qui devrait non seulement vous mettre en selle pour la semaine mais aussi et surtout vous donner envie d’en savoir plus sur ce forgeron du son. Parcourez sa fiche sur Spotify, vous y trouverez d’autres perles, à n’en pas douter.

Dans le désordre, Bernard Lavilliers vient de signer un album somptueux et « Tête chargée » n’est pas qu’un simple titre, c’est tout l’album qui vous chargera la tête de belles mélodies et de textes ciselés. Guillaume Muller est un jeune chanteur à la voix claire et la diction précise, assez rare pour sa jeunesse. Laissons lui nous prêter son sourire pour lancer cette nouvelle semaine. Dans la rubrique rock alternatif, PowerSolo s’égosille sur un titre terriblement efficace, très rythmé voire fortement cadencé. Le groupe danois aime les voix saturées et si vous aimez cet effet retro, n’hésitez pas à écouter les autres albums disponibles. Enfin, bien d’autres surprises composent la playlist, vous trouverez notamment Winifred Atwell dans un ragtime endiablé, Tycho, Coma et Danton Eeprom pour la partie éléctro. Le reste, c’est à vous de le découvrir.

Pour clore cette Music Monday, et répondre en diplomatie aux Bikini Machine, c’est Pierre Perret qui se charge de  trouver une parade : « On est toujours le con de quelqu’un ». Ainsi, et sans aucune fatalité, il y a tout de même une forte chance pour que nous allions tous au même endroit, finalement… Et le plus tard sera le mieux.

Bonne écoute et à lundi prochain sur Spotify.

Edouard

Pour plus de playlists, suivez-moi sur Spotify.

Pour plus de tweets, suivez-moi sur Twitter .

Si vous voulez retrouver tous les titres proposés par Edouard dans ses chroniques, cliquez-ici !

 

Gagnez des places et une rencontre avec Agnes Obel lors de son concert à Paris le 2 décembre

Agnes ObelAgnes Obel a sorti son deuxième album, Aventine, le 30 septembre dernier. A la fraîcheur de son premier album, Philarmonics, la danoise ajoute sur ce nouvel opus une profondeur fascinante. 

Toutes les chansons d’Aventine ont été écrites (paroles et musiques), enregistrées, produites et arrangées par Agnes Obel, entre le début de l’année 2012 et la fin du printemps 2013, chez elle à Berlin et dans un studio du district de Kreuzberg, loué à l’été 2012. Les aficionados reconnaîtront les deux exceptions, « Fuel to Fire » et « Smoke & Mirrors », écrites en 2010, qui faisaient partie de la liste des titres joués en concert en 2011. 

Aventine est principalement constitué de piano, de chant (tous deux dus à Agnes Obel) et de violoncelle (joué par Anne Müller, déjà présente sur Philharmonics et qui fait partie de la formation scénique depuis 2009). Trois titres comprennent également du violon et de l’alto joués par Mika Posen, du groupe canadien Timber Timbre. Un morceau, « Pass them by », comprend de la guitare (jouée par Robert Kondorossi, qui jouait aussi sur Philharmonics) et « Fuel to Fire » voit l’apparition d’une harpe écossaise (jouée par Gillian Fleetwood). 

Agnes réussit une magnifique performance d’équilibriste en peignant des motifs plus complexes avec des coups de pinceaux plus épais, sans rien sacrifier de la légèreté de son être. 

Nous vous proposons de le découvrir sur scène, et de rencontrer l’artiste, à l’occasion de son concert (complet) au Trianon (Paris) le lundi 2 décembre !

Nous avons 2 x 2 places à offrir, elles font partie d’un pack exclusif qui comprend aussi un exemplaire vinyl signé d’Aventine, un exemplaire vinyl signé du single The Curse et d’un sac en tissu.

Pour tenter votre chance, envoyez-nous un e-mail pour valider votre participation à l’adresse concours@spotify.com. Les gagnants seront contactés jeudi 27 novembre après 17h, bonne chance !

#MusicMonday – La chronique d’Edouard du 25 novembre

Il y a un an naissait sur le blog, et plus particulièrement sur la chronique MusicMonday, la BOA : Bande Originale d’Actualité. Récidivons, il est grand temps !

Le foot français vibrait la semaine dernière à l’issue du match de qualification des bleus pour la coupe du monde. À moins d’être sourd, borgne, les deux ou ermite – ce qui est peu probable pour la dernière possibilité, sinon vous ne liriez pas ces lignes – nul n’a pu échapper à ce raz-de-marée informationnel. À la radio, ils en parlaient ; à la TV, ils en parlaient ; sur Internet, ils en parlaient ; au bureau, pareil ; à la cantine, idem ; dans les bars, aussi… Bref, on ne peut pas ne pas être au courant. Par contre, l’histoire de Johnny Rep, vous la connaissez, vous ? Écoutez donc Mickey 3d pour en savoir plus sur cette aventure footballistique. De son côté, Thomas Fersen chante la paresse avec ses « deux pieds ». Est-ce à dire que seuls les goals sont courageux, c’est un autre débat…

Et pendant qu’on parlait des bleus, des bonnets rouges continuaient à  vociférer les taxes d’un président rose – de couleur politique, en tout cas. Les Boney M, réputés moins revendicatifs ou moins frileux du crâne que leurs camarades bretons, chantent quant à eux un Gotta Go Home clair, net et sans bavure. Rentrer, oui, mais d’où ? Question à laquelle Afrobots répond : Los Angeles. Oui, pourquoi pas.

La semaine passée fut aussi le théâtre d’une triste traque, celle d’un tireur fou. Les autorités ont cherché Rue de Lis (The Essex Green), dans les rues de Londres (Roger Whittaker), en vain. Where are we ? Aurait même osé prononcer Psychemagik… Fort heureusement, la police, a fait son travail. « So lonely » peut être mais  le résultat est là. Depuis l’arrestation du dingue, Moby aurait  même souhaité une « perfect life » aux français. Qu’il est mignon.

Côté cinéma, Bertrand Burgalat a mis la main à la patte, ou plutôt l’oreille à la bande au tout récent film « Quai d’Orsay ». Arrow in the Wall est un morceau mi-rock mi-blues et c’est exquis ! Enfin, Georges Lautner, réalisateur et scénariste français, est mort la semaine dernière. Et si nous écoutions en hommage le générique des Tontons flingueurs ? (musique de Michel Magne).

Bonne écoute et à lundi prochain sur Spotify.

Edouard

Pour plus de playlists, suivez-moi sur Spotify.

Pour plus de tweets, suivez-moi sur Twitter .

Si vous voulez retrouver tous les titres proposés par Edouard dans ses chroniques, cliquez-ici !

 

Gagnez des places pour le concert d’Helena Noguerra à Paris le 10 décembre

Presque 10 ans après son précédent album, Helena Noguerra renaît à la chanson après un long détour par le cinéma.

Son 5ème album, Année Zéro, est le fruit de nombreuses collaborations, avec Lio et Katerine, mais aussi Federico Pellegrini, Jonathan Morali du groupe Syd Matters, ainsi que le duo Minuscule Hey.

Nous vous offrons 5×2 places pour découvrir cet album sur scène, le 10 décembre prochain, au Divan du Monde (Paris). Cliquez-ici pour participer au concours.

 

#MusicMonday – La chronique d’Edouard du 4 novembre

MusicMondayVous me dites que vous voyagez, je vous crois et vous envie profondément. Vous me dites que vous partez pour une île déserte, pourquoi pas. Veinard êtes-vous, envoyez-moi une carte postale (à défaut de bureau de poste, pensez à la bouteille à la mer) ! Vous me dites que vous y allez en zeppelin, c’est dingue ! Mais quand vous me dites que vous y allez avec seulement deux valises, l’une pleine de pistolets et l’autre de roses, pardonnez-mois mais  je trouve ça très étrange, fortement improbable même (je me demande si vous ne vous ficheriez pas un peu de moi.

Partir pour le Pacifique avec une arme, vous me prenez vraiment pour un imbécile, qui pourrait croire à cette contradiction évidente, voyons). Vous aggravez votre cas en m’avouant que vous vivrez comme un clandestin, fuyant le monde, reclus sur votre talus de sable ; vous protégeant du soleil par l’ombre des palmiers ; écoutant le son des vagues, bordant la plage par intermittence ; cherchant désespérément l’amour et toute trace de vie (en vain, évidemment).

Sincèrement, je pense que vous délirez mais vous persistez à me convaincre de votre absurde évasion. Vous vous imaginez sombrer au sommeil, installé dans un hamac, en rêvant de jours meilleurs tout en sirotant un cocktail local. Le seul problème, voudrais-je vous alerter, c’est que le temps passe et que vos rêves s’épuiseront, passés au soleil comme un papier jaunit, épinglé au milieu d’un mur surexposé. De quoi rêverez-vous sur votre île, vos plages, votre corail et votre solitude ? Non, votre voyage idyllique, je n’y crois pas, c’est un mythe, un agrégat d’absurdités, formant une escapade qu’aucune agence spécialisée n’oserait vendre. Et cette histoire de zeppelin, n’importe quoi, c’est impossible… Et pourquoi une valise de roses ? Ça ne tient pas, ce voyage est insensé. En tout cas, s’il existait, ça m’amuserait de le tenter, au moins pour le cocktail local !

Ne vous méprenez pas, cette histoire, toute farfelue soit elle, est bien réelle, c’est la « Mumu » de la semaine ! Vous aurez reconnu le groupe Islands, symbolisant l’île déserte ; les Guns N’ Roses, en guise de bagages ; Lez Zeppelin, votre moyen de transport « so rock » ; Manu Chao en Clandestino, Desaparecido ; Easy to love, à titre d’exemple ; Motörhead avec End of time, dans le rôle du chronomètre, celui qui vous rappelle que la vie est unique et qu’elle n’est pas faite que pour rêver ; Gimme your love, et la nostalgie du retour, car il faut bien revenir ; et bien d’autres figurants, tous aussi importants les uns que les autres : Nasser, Electric Six, etc.

Puisse cette petite aventure acoustique vous emporte loin du bruit ambiant de votre bureau, de votre cuisine ou de peu importe votre localisation, pourvu que l’échappée soit belle et le retour programmé. Des voyages, vous en ferez d’autres, promis !

Bonne écoute et à lundi prochain sur Spotify.

Edouard

Pour plus de playlists, suivez-moi sur Spotify.
Pour plus de tweets, suivez-moi sur Twitter.

Si vous voulez retrouver tous les titres proposés par Edouard dans ses chroniques, cliquez-ici !

 

Gagnez un exemplaire de Juliette Society, le premier roman de Sasha Grey

julietteSasha Grey, 25 ans, a été l’une des grandes stars de l’industrie pornographique hollywoodienne. Après avoir quitté cet univers à 21 ans, elle a joué dans la série à succès Entourage et dans le film de Stephen Soderbergh, Girlfriend Experience.

Djette / Geekette / photographe amateur / personnalité influente sur Facebook et Twitter…  Sasha Grey est la digne représentante d’une nouvelle génération de jeunes « slasheurs » multi-talentueux. 

Nous vous offrons 10 exemplaires de son premier roman, cliquez-ici pour participer !

Retrouvez aussi la playlist de Sasha Grey sur Spotify :