Rencontrez The Popopopops lors de leur concert à Paris le 28 mars

Depuis leurs débuts, The Popopopops enchaînent les concerts en France (Transmusicales, prix CQFD Les Inrocks, Zenith, Olympia en support des Skip The Use…) et à l’étranger (Hollande, Allemagne, Russie, Canada…).

Regagnant leur base en 2011 pour écrire de nouveaux titres, ils se placent au confluent de leurs nombreuses influences afin d’inventer l’alchimie mystérieuse et complexe qui habitera leur premier EP “A Quick Remedy”.

Et voici, après 6 mois d’enregistrement, leur premier album. Swell est le fruit de collaboration qui marient les gênes du rock du réalisateur anglais Tom Peters (Klaxons, Cradle of Filth) avec l’élégance de l’école française du mix grâce à Maxime Le Guil (Concrete Knives, Camille, Joey Starr). On se laisse volontiers porter par la houle harmonieuse (“Hypnotise me”, “Cross The Line”) et violente (“Pure”, “The Waiting”) de ce premier album dense et maîtrisé.

Pour fêter la sortie de ce premier album, The Popopopops seront en concert jeudi 28 mars au Divan du Monde (Paris). Nous vous offrons 2×2 places ainsi qu’une rencontre avec le groupe !

Pour tenter votre chance, envoyez un e-mail à l’adresse concours@spotify.com (en indiquant votre nom+prénom) pour nous convaincre de vous faire gagner, nous contacterons les gagnants mercredi 27 mars. Bonne chance !

#MusicMonday – La chronique de Billy Bop du lundi 25 mars

Les couleurs de mars de Billy Bop : JAUNE FIDLAR, ROSE DJ CLICK, ROUGE FOUTEURS DE JOIE et ARC-EN-CIEL DE BABX.

PUNK JAUNE FLUO – FIDLAR

Quand on se dit d’un groupe qu’il vient rajeunir un courant musical qu’on trouve lui même déjà pas très vieux c’est…qu’on s’fait vieux ! J’ai donc en ce mois de mars plissé de bonheur et de vieillesse une nouvelle petit ride so punky, et chopé un torticolis (ça minerve !!), à l’écoute de FIDLAR.

Ce groupe vient rafraîchir le style et la bière punk californienne sans rien inventer certes, mais en affirmant son côté punk de façon radicale, sauvage, sex, drugs, etc… !

Et comme un ado normal qu’on est plus, on s’en ressert une, on rallume son bédo, on shoote dans son skate, on snife un peu de biactol et on remue de la tête (aïe !) sur des morceaux aussi efficaces que de bonnes vieilles baffes… Cheap beer, Wake Bake Skake, Max can’t surf pour ne citer que 3 petites bombes !

Et puis on s’écroule en sueur dans le sofa en s’avouant quand même que, décidément, même si c’est bon, c’est quand même plus d’son âge ! ☺

ROSE JAIPUR – DJ CLICK

Tout autre style, tout autre trip, à vous remplir les jambes de fourmis jusqu’à l’aéroport le plus proche, le dernier album de DJ CLICK, Click here Jaipur. Dans le genre « électro-world-music » on trouve pas mal de petites choses sans trop de saveur, des musiques d’ambiance et d’ascenseur lounge très suffisantes pour bobos très tendances…mais les vrai routards du style, ceux qui sentent l’encens, le voyage et des pieds, eux, sont rares !

C’est dans cette catégorie là que se place notre DJ CLICK national qui voyage pour de vrai et non à coup de 4G… Il se pose, s’imprègne de culture, de vie et d’artistes locaux pour mieux les intégrer à ses créations. La pochette partagée et colorée au cul d’un taxi indien annonce la couleur : nous allons partir, loin, en voyage et en vie !

L’électro se fait respectueuse, ne prend jamais trop de place, et ce dosage là, véritable marque de fabrique du grand Monsieur CLICK vous fera friser la transe, guidée par les voix et les sons des rues de Jaipur !

Oubliez le tourisme techno-charter de Goa et chaussez vos pataugas au son du DJ qui regroupe ici une demi douzaine d’artistes en featuring, pour 14 pistes et perles de son pimenté plein de couleurs !…dont Chudla su falkittu, le plus dansant Ajamal, ou le très relaxant In su monte e gonare s’il faut céder au petit jeu cruel de n’en choisir que 3…bons voyages !

ROUGE PASSION – LES FOUTEURS DE JOIE

De retour en France, le ciel nous apparaît bien blafard, si bas, plombé par la crise qui ne s’accorde décidément pas avec le retour des beaux jours, de la sève et des petits bourgeons ! Ainsi les sorties d’usines se parent d’un rouge vif syndical printanier bien franchouillard et plein de colère !

Que ce rouge là nous passionne ou nous agace, le « boys-band humaniste » chti des Fouteurs de joie nous rappelle avec une très belle chanson, Sortie d’usine, que même s’il paraît qu’on ne peut pas vivre d’amour et d’eau fraîche, le rouge est avant tout la couleur de l’amour, au dessus de tout, de leurs profits comme de la crise…et qu’au delà du travail à la chaîne, y’a de l’espoir, demain. C’est en tout cas ce que me raconte cette chanson !

Au fur et à mesure que l’accordéon s’impose, l’espoir semble renaître et le printemps, l’amour, l’eau fraîche, reprendre le dessus…« On est 200 à chialer, toi tu mets à rêver, de l’approche des vacances, de vin doux et de silence sous le soleil de Provence… »

Cette chanson me fait penser au doux temps où Font et Val parcouraient les scènes de France avec leurs chansons à textes corrosifs et politiquement toujours très incorrectes…mais aussi souvent empreintes de rêves et de tendresse que l’on retrouve intacts à mon goût dans ce morceau Sortie d’usine.

Si par contre vous cherchez dans leur bien bel album tout frais La belle vie la prochaine chanson qui sortira saturée et crachouillante du camion de la CGT à la prochaine manif, ne passez pas à côté de Oh mon patron…ce serait chouette, ça nous changerait de Zebda !

L’ARC EN CIEL DE BABX

Concernant mon dernier coup de cœur pour ce mois de mars, il est frais de ce matin…je découvre en effet à l’instant le 3eme album de BABX dont l’album précédent m’avait tout simplement laissé sur le cul !…un timbre unique, un compositeur ébouriffé génial, un parolier bourré de mots et de talent (Jordana, Doré…), depuis que j’ai écouté en 2006 Sous le piano de ma Mère en y retrouvant des odeurs et de la douceur de l’enfance, j’ai tout simplement marmonné dans ma barbe qu’un nouveau grand nom de la chanson française était né et bien là ! Le reste de ce premier album ne faisait qu’enfoncer le clou dans la planche, une vrai planche de vrai bois d’arbre !

Les années passaient sans que David Babin de son vrai nom ne nous honore de nouveaux petits bijoux de pop française, surprenante et à part, jusqu’à ce nouveau coup de pied au cul de la chanson française avec cet album Drônes personnels.

Le petit génie m’a directement prit à la gorge dès le premier morceau, moi le grand fan de Cohen, avec Suzanne aux yeux noirs qui met déjà la barre très haute et annonce les couleurs d’un album fait de coton et de grands-huit jouissifs !

Je n’ai pas encore digéré le reste dont la première écoute n’est même pas terminée mais on voit déjà très bien ce duo avec Camélia Jordana sur Je ne t’ai jamais aimé habiller notre printemps. Dans 2012 on a l’impression de baigner et se baigner dans les sons et on se plait déjà à imaginer le morceau frisant les 10 mn de transe scénique. Helsinki est simplement magnifique avec ce piano qui tangue sur de simples craquements de fond de cale.

J’en suis à la 7, la très gainsbourienne Naomi aime… la suite dans vos commentaires à cet article ?

Allez quoi…

Retrouver cette chronique avec vidéos sur SON BLOG !

Gagnez des places pour le concert de Team Ghost le 28 mars à la Maroquinerie (Paris)

Cela fait des années que la déferlante électronique française a conquis l’Europe par sa qualité, mais cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas entendu des guitares aussi aventureuses et remplies d’écho émaner du vieux continent. Et pourtant, c’est bien cette association – des textures synthétiques de Tangerine Dream et Brian Eno, à l’indie-rock de Sonic Youth et My Bloody Valentine – que Nicolas Fromageau a en tête quand il monte Team Ghost en 2009 avec Christophe Guérin.

En 2004, le chanteur, guitariste et producteur quitte sa place au sein d’M83 et le soleil d’Antibes pour rejoindre l’obscurité parisienne et céder à ses envies de textures sonores de plus en plus torturées.

Après deux EP éthérés et fantomatiques, You Never Did Anything Wrong To Me et Celebrate What You Can’t See, enregistrés à la maison et sortis sur le légendaire label londonien Sonic Cathedral, leur premier album – Rituals – a été enregistré dans un studio professionnel. Leur univers coldgaze (mélange de cold wave et de shoegaze, terme inventé par le NME pour définir la musique de Team Ghost) s’en ressort dynamisé – une claque un peu plus pop comparée à l’ambiance brumeuse des maxis.

Si Rituals atteint le succès qu’il mérite, le futur sera délicieusement noir pour Team Ghost – c’est là qu’ils se sentent bien. Nous vous offrons 5×2 places pour leur concert le jeudi 28 mars à la Maroquinerie (Paris). Pour tenter votre chance, envoyez votre réponse à la question ci-dessous à l’adresse concours@spotify.com (en indiquant votre nom+prénom) :

De quoi est recouverte la guitare dans le clip de « Curtains » ?

– De boue

- De chewing gum

- De cheveux

Nous contacterons les gagnants le 26 mars (mardi prochain), bonne chance !

Suivez d’autres utilisateurs dès maintenant !

En décembre, nous avons annoncé le lancement de superbes nouvelles options. Aujourd’hui, nous rapprochons les artistes et leurs fans plus que jamais. Le moment est venu de suivre tous ceux qui vous intéressent !

À présent, vous pouvez suivre l’activité de tous ceux qui partagent vos goûts musicaux. Découvrez ce qu’écoutent vos amis et vos artistes préférés en temps réel, et les titres favoris de ceux qui lancent des tendances dans votre réseau.

Envie de savoir ce qu’écoute Obama avant un discours important ? Les titres favoris de David Guetta cette semaine ? Maintenant, c’est possible.

Faites-vous des fans

Diffusez votre bande-son au monde entier et attirez une pluie de fans. Publiez vos playlists sur les réseaux sociaux et profitez de cette nouveauté exceptionnelle.

Qu’y a-t-il de nouveau ?

• La possibilité de suivre les utilisateurs et les artistes qui vous plaisent et qui vous intéressent musicalement. Abonnez-vous aux playlists que vous aimez et aux artistes qui vous suggèrent de la bonne musique.

• Des Activités plus pertinentes : vous ne voyez que l’activité des gens que vous suivez sur Spotify. Nous vous recommandons également des utilisateurs qui pourraient vous plaire.

• Une page S’abonner optimisée : nous recherchons activement les personnes les plus intéressantes sur Spotify et nous les faisons découvrir à tous nos utilisateurs. Du plus grand producteur au héros local du hip-hop. Pour rendre tout ça plus clair, nous avons changé la page “Contacts” en page “S’abonner”.

• Un Profil personnalisé : découvrez les écoutes récentes, les nouvelles playlists, les activités de partage ainsi que vos propres abonnés.

• Des pages Artiste améliorées : découvrez l’activité Spotify de tous vos artistes préférés. Les titres qu’ils partagent, les playlists qu’ils créent et leur catalogue.

• Des notifications de nouveautés : vous recevez une notification dès qu’un artiste que vous suivez sort un nouveau titre ou album. Ne manquez plus aucune nouveauté de vos artistes préférés.

Vous serez automatiquement informé dès qu’une mise à jour sera disponible. Sinon, rendez-vous sur notre page de téléchargement pour obtenir la dernière version dès maintenant. Bonne découverte !

The sounds of March courtesy of Sharemyplaylists.com

We present you the music selection that our friends from Sharemyplaylists have handpicked for this month.

SXSW 2013 Picks (sxpicks.com)

SMP user Matthew Averkamp is the man behind this year’s consummate guide to SXSW. The music, film and interactive conference and festival is held in Austin, Texas, every year – with 2013 boasting a stellar lineup of new and emerging bands. This playlist takes in 60 of those artists, and features everyone from alt-J, Everything Everything and Haim to lesser-known but equally brilliant acts such as Wildcat! Wildcat!, Bastille and So Many Wizzards. Super stuff.

Produced by Dan Auerbach

We’re all familiar with Dan Auerbach’s work, right? He’s the absolutely lethal guitarist, howler and man with a great beard from the Black Keys. But did you know he’s also a top producer? Auerbach has sat behind the mixing desk for everyone from Dr. John, Jessica Lea Mayfield and Hacienda, to JEFF the Brotherhood, Buffalo Killers and Brimstone Howl. A brilliant playlist for Dan fans and newcomers alike. Great stuff from SMP user Katie Hamre.

Miami WMC Warm-Up

The word “conference” just doesn’t seem right. A week-long party, featuring the best DJs in the world, held at prosperously glamourous locations, brimming with beautiful people … WMC is the electronic music “conference” held every March in Miami Beach, Florida. Our press passes seem to have gotten lost in the post, this year, so we’re making do with this mixtape put together by SMP user SamA. It features 50 tracks – spanning almost 10 hours – by many of artists taking part. If your tickets were also lost in the post, this one’s for you.

March’13 Acid Jazz Hispano

You’re a fan of real music – proper singer-songwriters, killer musicians, unique voices. But you have eclectic tastes – from hip-hop to house, from blues to jazz, from funk to soul. Well, we’ve got just the ticket for you … March’13 Acid Jazz Hispano joins the dots between all the musical genres that matter, throwing together everyone from the Brand New Heavies, Emperors New Clothes and Black Market Audio to Miles Davis, Nas and 4hero. Superb, as always. A bona fide must-hear mixtape.

Weekly Top 50 Tracks

Harlem Shake back to back with Greyhound. Urban Photograph into Thrift Shop. David Guetta lining up next to Skrillex. Ever wondered which songs SMP users listen to the most? Wonder no more. Every Monday we publish a chart of the 50 most popular tracks from the previous week – this playlist contains all of the songs from that chart. It’s updated weekly – and always full of surprising new entries – so don’t forget to subscribe.

Fat Daddy’s Groove Bag

This mixtape is a winner on all fronts: it has a killer title, Fat Daddy’s Groove Bag; it features nifty playlist artwork, we think you’ll agree; and, most importantly, it’s brimming with incredible music … Yes, what we have he is over 70 tracks – spanning over seven hours – of the finest, grooviest funky soul and jazz instrumentals from the 60s and 70s. A veritable feast of cool tunes. Well played, Michael Sean. Hit shuffle and see what you discover.

The Soundtrack to March 2013

It’s a big, big month for new music. And who better to guide us through the riders and runners than SMP superuser Phil Wilce, and his playlist staple the Soundtrack to… March’s edition features, “50 tracks of the finest fresh meat,” Wilce says. “100% Guaranteed.” He gives a nod to Jagwar Ma, Laura Mvula, Bowie and Nick Cave & the Bad Seeds, while we’re all over tracks by Black Rebel Motorcycle Club, Waifs & Strays, Junip and Gold Panda, to name just a few. Ignore the naysayers, this mixtape is a thoroughbred.

Django Unchained Mixtape

When we first saw this Django Unchained mixtape, SMP user Sándor Békési had our curiosity. But once we listend to it, he had our attention … This is no original soundtrack, either. It’s a collection of, ‘Songs that fit in the atmosphere and style of Django Unchained.’ Feature here: everyone from Sam Cooke, Marvin Gaye and Bob Dylan to the Toot Toot Toots, Slow Joe & the Ginger Accident and Nick Cave & the Bad Seeds.

Feel Better…Now: Uplifting Rock

Nothing – absolutely nothing – makes the heart sing quite like Elbow’s One Day like This. Feeling blue? Bruce Springsteen’s the Rising will perk you up. For a musical shot in the arm, you can’t beat a bit of Joe Cocker’s Feelin’ Alright. “We all need some encouragement throughout our busy and stressful lives,” says SMP user Chris Junkin. “Regardless of the circumstances, the right music alone can improve one’s disposition.” We couldn’t agree. Nice idea; good, solid, feel-good mixtape.

House Music 2013

We’ve only gone and given our in-house house mixtape a touch-up … As regular readers will already know, we do have a penchant for dance music, here at SMP. Deep and groovy, dark and techy, uplifting and jackin’ … if you can dance to it, we’re all over it. Which is why we’ve put our heads together to come up with a weekly mixtape full of best new house tracks around – and it’s just been updated. If you’re looking for a soundtrack to your weekend misadventures, look no further. Play loud!

#MusicMonday – La chronique d’Edouard du lundi 18 mars

Pas d’introduction aujourd’hui, rentrons directement dans le vif du sujet avec trois premiers titres aux voix saturées ! Delaney Davidson y participe joyeusement avec deux chansons surprenantes. Cet artiste « trash blues » trop peu connu est capable de jongler entre rythmes musclés et ballades blues mélancoliques au possible. I’m so depressed démarre presque comme un musique country mais vous comprendrez rapidement que ça n’a strictement rien à voir ! Dans un style cousin issu-issu de germain, les Russes Messer Chups devraient vous réveiller sans trop de soucis avec Stampede. Avouez que de la « Surf Music » Russe, c’est peu commun, non ? Et pourtant, le groupe de St-Petersbourg se débrouille à merveille quand il s’agit d’agiter les cordes d’une guitare.

« Les chantiers sonores » est une association dont le but est (dixit, leur site Web) « la promotion et la diffusion des sons et musiques du monde ». L’Attirail est un bel exemple de groupe produit par cette association. Principalement instrumentales, leurs musiques sont riches, mélodieuses et de très bonne qualité audio ! Mangus Colorado permet de s’évader vers un univers lointain et plaisant. Il serait bien compliqué de le situer géographiquement mais les multiples instruments (guitares, clarinettes, quelques flûtes parfois, etc.) laissent à penser qu’il s’agit sans doute d’un agrégats de styles et genres musicaux. Le résultat est clairement au rendez-vous et c’est bigrement bien étudié, un vrai plaisir à écouter.

Un peu de Jazz et de Bossa Nova avec Dave Pike ne peut pas faire de mal après la douceur de L’Attirail. Ce vibraphoniste né en 1938 était sans doute un avant-gardiste durant ses heures de gloires dans les années 60, 70 lorsqu’il décida d’amplifier son vibraphone. Quoi qu’il en soit, sa musique fait partie des références Jazz !

Pour terminer, vous découvrirez le fabuleux nouvel album de Babx avec le titre « Je ne t’ai jamais aimé ». Plutôt posé, calme et sans doute un peu nostalgique, cet album est une véritable pépite de la chanson française actuelle. Helsinki est également une magnifique chanson à écouter dans ce bien bel album.

D’autre titres variés sont aussi sur la playlist avec notamment le groupe éléctro français Souleance, Féfé, Josh Ritter et d’autres.

Bonne écoute et à lundi prochain sur Spotify.

Edouard

Pour plus de playlists, suivez-moi sur Spotify.

Pour plus de tweets, suivez-moi sur Twitter .

Axel Bauer partage avec vous sa playlist

Libre ? Axel Bauer ne l’a jamais été autant que dans son nouvel album, Peaux de serpent.

Multipliant les casquettes, il est ici : compositeur, musicien, interprète, producteur, réalisateur et parfois même mixeur. L’équilibre est là, on retrouve autant le brillant guitariste que le chanteur inspiré sous la plume de grands auteurs. Pour les enregistrements, Axel Bauer s’est entouré d’une équipe de talents nouveaux tel qu’Aymerich Westrich (Cassius, Phoenix) pour les drums. Suzanne Combo, la chanteuse de Pravda pour les claviers et les chœurs. Pour les guitares, il partage l’affiche avec Manu Baroux (Aston Villa) et Alain Verderosa (Raphael) à la basse.

Il prouve avec ce disque qu’un artiste n’est vivant que s’il continue à créer, à se renouveler… la diversité de ses succès montre que l’on peut traverser les époques tout en restant authentique. Avec « Peaux de serpent », Axel Bauer est plus vivant que jamais et totalement en phase avec son époque. A cette occasion, découvrez sa playlist qu’il partage en exclusivité avec vous sur Spotify.

Jouez avec la nouvelle Opel Adam dans Spotify

Opel a récemment lancé “Adam & You” pour soutenir le lancement de l’Opel Adam, vous pouvez maintenant retrouver son univers dans Spotify.

La nouvelle Opel Adam est unique : vous pouvez la personnaliser bien au-delà de ce que proposent la plupart des autres véhicules, jusqu’à obtenir le modèle qui vous ressemble. Comment ? Rien de plus simple ! Vous choisissez d’abord l’une des trois versions proposées : l’ADAM JAM au style frais, jeune et branché, l’ADAM GLAM élégante et iconique ou l’ADAM SLAM au dynamisme sportif. Votre choix fait, laissez libre cours à votre imagination grâce à une palette de personnalisation pratiquement infinie.

Et pour découvrir quelle version d’ADAM vous ressemble, cliquez-ici pour vous rendre sur Spotify ! Soumettez le titre de votre choix pour découvrir si vous êtes plutôt ADAM Jam, ADAM Glam ou ADAM Slam. Vous en saurez plus sur l’univers de chaque version, et participerez ainsi aux playlists Opel ADAM : vous pourrez les écouter, vous y abonner et les partager avec vos amis. N’attendez pas !

Gagnez des places pour le concert de The Amplifetes le 15 avril au Nouveau Casino (Paris)

Crée en 2008, The Amplifetes est un groupe de quatre musiciens fraîchement venus de Stockholm. Les quatre suédois ont des influences aussi variées qu’inspirantes et réussissent à allier les saveurs contradictoires de The Electric Light Orchestra, Kraftwerk, David Bowie, les Ramones et Jean-Michel Jarre.

Après trois ans d’attente ce poids lourd de l’électro-pop suédoise revient avec un nouvel album Where Is The Light. Conçu au beau milieu d’une forêt nordique, enregistré selon les dogmes analogiques, filtré sur une table de mixage qui a appartenu aux Pink Floyd, ce second album attaque aussi bien les dancefloors à paillettes que les bars rock enfumés. La glorieuse pop suédoise a trouvé ses nouveaux maîtres !

Nous vous offrons 2×2 places pour le concert de The Amplifetes le 15 avril au Nouveau Casino (Paris) ! Pour tenter votre chance, envoyez votre réponse à la question ci-dessous à l’adresse concours@spotify.com :

Quel animal voit-on dans le clip You/Me/Evolution :

- Un lapin

- Une biche

- Un cochon

Nous contacterons les gagnants le mercredi 3 avril, bonne chance !

#MusicMonday – La chronique de Billy Bop du lundi 11 mars

Et hop le lundi !

Le Billy toujours en vie et plein d’envies de partager des mélodies…

Le temps n’étant pas extensible et le Billy préparant la sortie de son hibernation, il se fera désormais un peu plus bref, et certainement plus léger à la digestion…

3 MINUTES SUR MER

Puisqu’il est question de temps et puisqu’ils sont les grands gagnants du prix Moustaki, ouvrons cette playlist avec Nous n’avons pas encore le temps du duo 3 MINUTES SUR MER. Ce prix récompense le meilleur album auto-produit de l’année. Même si ma grande favorite fût LUCIOLE, incroyable slameuse poétesse, le duo gagnant ravira ceux qui comme moi aiment la musique qui va à l’essentiel. Faire du rock à 2 c’est forcement aller à l’essentiel.

Il s’en dégage une ambiance assez sombre et émouvante, mise en voix sur des tonalités qui voyagent entre les fonds de gorges de Dominique A et Bertrand Cantat, une belle découverte à voir sur scène à partir de septembre !

« Ce qui nous relie à la base, c’est qu’on aime bien les choses qui nous mettent les poils. On a cette vision de la musique, c’est comme le principe des arts martiaux, t’as un truc négatif et faut essayer d’en faire un truc positif, donc on a cette approche – j’aime pas ce mot là mais – thérapeutique : les choses mauvaises, les douleurs, on essaie d’en faire des chansons pour leur redonner un côté lumineux. »

LUCIOLE

Après de magnifiques titres d’un premier album intitulé Ombres, découvert sur Spotify mais qui a fait pchit entre temps, LUCIOLE nous offre 5 titres regroupés dans l’album Et en attendant.

Son dernier post de blog est touchant. Après une période que l’on devine difficile pour elle, elle conclue par une bien belle note d’optimisme qui s’accorde avec le retour du printemps : “Je veux ouvrir mes yeux en grand, sourire encore aux petites choses, aux miracles furtifs, aux tous petits bonheurs, les brefs, les instantanés. Je veux ouvrir des parenthèses dorées dans mes attentes trop longues, dans mes doutes bleutés… Heureusement.”

Entre or et Bleu profond dans lequel on plonge avec bonheur et empathie, Luciole est belle, en vie, en chansons, en poésie…à la scène comme à la ville. Elle attends.

Du côté su Sud Ouest, les scènes trop latines manquent tellement de sensibilité que nous attendons nous aussi…nous attendons impatiemment la môme Luciole sur les planches, à nouveau.

Nous attendons également le retour de son superbe 1er album, Ombres, sur notre plate-forme préférée ☺ …

BOTIBOL

Et hop ! Les bordelais de BOTIBOL reviennent en force avec un 4 titres dont il faudra se contenter…voix aériennes, cuivres feutrés, folk douce qui n’est pas sans rappeler celle du grand Sufjan Stevens, pop divinement inventive, …The wild cruises fait un bien fou !

Après un premier album sorti en 2011, Born from a Shore, dont certains titres (à écouter d’urgence) comme Friends ou We were foxes m’ont laissé “sur le cul”, je m’attendais à me régaler d’un véritable nouvel album, d’une bonne dizaine de pistes…mais arrivé au bout de ces 4 nouveaux morceaux, on loue finalement le ciel d’une telle mise en bouche ! Viv’ment la suite !

ALVIN LEE

“Le monde a perdu un vrai et talentueux guitariste”

C’est ainsi que la famille d’ALVIN LEE vient d’annoncer la mort du grand guitariste, à l’âge de 68 ans, rentré dans l’histoire d’une certaine génération qui aimait bien danser toute nue dans la boue en 1969. C’est avec son groupe TEN YEARS AFTER et notamment le solo légendaire sur I’m going home dégainé de sa 6 cordes à woodstock, que le virtuose est devenu une des icônes rock’n’roll de la fin des années 60. Poussez les watts, fermez les yeux et prenez 10 minutes pour vibrer de toute votre âme sur ce morceaux…et sur l’ensemble d’un best of qui sent bon le vieux combi Wolswagen des 70’s !

HERMAN DUNE

Et hop la belle B.O !

Je terminerai ma bafouille du Monday comme je l’ai ouverte, avec un duo…et quel duo ! J’ai pris HERMAN DÜNE en pleine face, comme une claque, quand j’ai découvert dès 2004 leurs premiers albums en trio. Les deux albums suivants en duo m’ont également été d’une profonde addiction, comme une évidence. J’ai avec Herman Düne cette drôle de sensation de mettre les bouts, loin, entre les mers et les années, à tel point qu’aujourd’hui cette BO du road movie Mariage à Mendoza s’impose tout aussi naturellement.

C’est beau, ça sent le gasoil et l’asphalte. C’est tellement venu d’ailleurs qu’on s’étonne au premier abord que ces deux là soit français. Et puis on se dit rapidement qu’on s’en fout et que ce duo nous rappelle surtout qu’on est de ce monde, tout rond, avant d’être hexagonaux !

Je garde également un souvenir « émotionné » et peuplé d’étoiles, de leur Monument Park Tour en 2012…loin des postures live habituelles, un grand moment de simplicité partagée. A découvrir et redécouvrir donc sur scène le plus tôt possible !

Retrouvez les 5 albums de cette bafouille dans la playlist Music Monday #4

Si vous aimez l’oreille de Billy Bop, n’hésitez pas à aller goûter à son œil sur son blog photos.